Thym citronnelle

 

 

 

DSC01339

 

 

  Le thym est originaire d'Europe méridionale, même si aujourd'hui, on le cultive un peu partout dans le monde. Il était très utilisé par les Étrusques et les Égyptiens qui s'en servaient pour embaumer leurs défunts. Son nom vient d'ailleurs du grec "thio" qui signifie "je parfume".
Dans la mythologie grecque, le thym est né d'une larme versé par Hélène lors de la Guerre de Troie et transformé par les Dieux en plante bénie. Voilà pourquoi il symbolisait le courage et qu'on le faisait brûler tel de l'encens lors de cérémonies dans les temples de la Grèce Antique. Il était alors également apprécié pour son parfum stimulant dans le bain ou en "eau-de-toilette".
Les Romains, eux aussi, l'affectionnaient particulièrement. Ils en emplissaient leurs couches pour jouir d'un meilleur sommeil. La coutume qui, aujourd'hui encore, veut qu'une branche de thym glissée dans son oreiller permet de s'endormir, en est directement héritée.

Il existe plus d'une centaine d'espèces de thym, dont les parfums sont très différents selon le pays où il pousse. Ainsi, qu'il soit allemand, anglais ou français, il n'est jamais aussi parfumé que le thym sauvage, appelé aussi serpolet, dont les feuilles cendrées sont aussi fines que des aiguilles.
On trouve également, parmi les meilleures espèces, du thym citron, qui comme son nom l'indique possède une agréable saveur citronnée. Il se distingue, en outre, par ses feuilles plus larges et plus arrondies et par ses fleurs de couleur pourpre.

Depuis les temps les plus reculés, le thym est apprécié pour ses nombreuses vertus médicinales. Autrefois utilisé contre le hoquet et les morsures de serpent, on lui a découvert au fil des siècles une longue liste de propriétés.

L'huile essentielle du thym est concentrée en phénol, notamment le thymol. Ces substances sont de puissants antiseptiques, voire même antibiotiques. Efficaces sur le mal de gorge, les aphtes, la gingivite et la mauvaise haleine, elles sont aussi reconnues actives sur la destruction des virus et des bactéries de l'atmosphère ainsi que des maladies infectieuses. En infusion, le thym apaise ainsi les maladies des voies respiratoires : bronchite, rhume, grippe et asthme trouvent un rapide soulagement dès les premières gorgées.

Le thym possède par ailleurs des vertus apéritives mais, surtout, il favorise la digestion, aide à absorber les aliments contenant beaucoup de fer et à lutter contre les problèmes intestinaux. Connu par les Grecs pour son effet stimulant, il a effectivement un pouvoir contre la fatigue et l'anémie, et il favorise la circulation sanguine. Dans ce cas, c'est en friction que son huile est la plus bénéfique.
En friction encore, le thym soulage également les douleurs d'origines rhumatismales et possède un véritable pouvoir antispasmodique. Des massages sur les zones concernées dénouent les tensions et apaisent les contractures musculaires.
Pour finir, vous pouvez aussi l'utiliser comme produit de beauté tonique. Son eau resserre les pores de la peau, son infusion revitalise le cuir chevelu et son huile tonifie le corps.